Tour du monde en 80 jours

Ferme d'Embourg, Embourg

Tour du monde en 80 jours
17 février

« 1872, Londres. Phileas Fogg, gentleman anglais accompagné de Passepartout, son fidèle valet français, lance un pari insensé: faire le tour du monde en quatre-vingts jours. Et c’est dans une véritable course contre la montre qu’ils vont tous les deux tenter de relever ce défi. Mais ce départ fortuit fait de Phileas le suspect idéal pour le récent braquage de la banque d’Angleterre... »

La pièce, adaptée du fameux roman de Jules Verne, est une sorte de roadmovie déjanté où se côtoient une princesse indienne en détresse, un Chinois fumeur d’opium, Jack le plus grand loser de l’ouest, l’inspecteur de police le plus nul de toutes les séries allemandes...

Une aventure loufoque et échevelée qui emmène le public en Egypte, en Inde, en Chine puis aux Etats-Unis et où cinq comédiens aux multiples facettes se partagent les 39 personnages à un rythme effréné. Une comédie complètement dingue qui revisite l’oeuvre de Jules Verne de façon originale et anachronique.

En 2016, Le tour du monde en 80 jours fête sa 3.000ème représentation au Splendid, après avoir été joué 5 ans et demi au Café de la Gare à Paris.

« Mission accomplie ! Escapade recommandée » FIGARO

« On se croirait revenu au bon vieux temps des cabarets. Drôle, inventif : C’est gagné ! » LE PARISIEN

Un peu d’histoire : du théâtre au roman et... vice versa

Monter Le tour du monde en 80 jours sur scène est parfaitement justifié puisque, à l’origine, Jules Verne avait commencé par en faire… une pièce de théâtre. En 1872, il imagine l’intrigue et le plan de l’histoire, dont il confie la rédaction au dramaturge Edouard Cadol. Puis il s’attelle à la rédaction du roman. Le tour du monde paraît en feuilleton en novembre-décembre 1872, mais la pièce, elle, est refusée par les théâtres.

L’année suivante, Verne se remet au travail pour adapter le roman à la scène, cette fois avec le prolifique auteur Adolphe Dennery. Il provoque alors la colère de Cadol, qui s’estime floué bien qu’on lui promette un quart des droits d’auteur. Verne et Dennery ajoutent des personnages, notamment féminins, et multiplient les duels à l’épée.

Le spectacle est créé en novembre 1874 au Théâtre de la Porte Saint-Martin, à Paris, avec de gros moyens, puisqu’on peut même voir un éléphant sur scène. C’est un triomphe et la pièce reste plus d’un an à l’affiche sans interruption. «Toute la maisonnée veut voir et refaire le Tour du monde, cet étonnant succès», écrivit Victor Hugo aux directeurs du théâtre. La pièce sera reprise pour l’Exposition universelle de 1878, puis montée au Théâtre du Châtelet dès 1886. Elle sera jouée, avec des pauses, plus de soixante ans !

Dans le cadre des « Tréteaux de la Ferme ».

Horaire

20h

Adresse

Ferme d'Embourg
Curé Bosch, 13
4053 Embourg

Prix

15 €

Contact

E-mail: culture@chaudfontaine.be
Tél.: 04 361 56 36
Site web: Tour du monde en 80 jours